L'enfant de l'espoir

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'enfant de l'espoir

Message par Andyyyyz le Ven 30 Oct - 13:39

Interessant... interessant... Voici un récit fort tintéressant... ^^ les instincts aereens, les pouvoirs, Ti Noiseau... :3 continues comme ca :3

La suite la suite la suite !!

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Maître-Mot Araanos, à votre service.
avatar
Andyyyyz
Chasseur de chauve-souris
Chasseur de chauve-souris

Aereen
100 / 100100 / 100

Messages : 56
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 27
Localisation : Bilibilothèque

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant de l'espoir

Message par Natchoum le Sam 31 Oct - 17:58

franchement jolie plume Razz
j'adore les références ^^ au fait Freyath connait Mozart, c'est surement pas raykaza qui lui en a fait écouter  Very Happy ?
avatar
Natchoum
Modérateur
Modérateur

Blop
100 / 100100 / 100

Messages : 1695
Date d'inscription : 24/10/2013
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant de l'espoir

Message par Raykaza le Sam 31 Oct - 18:17

Mai jeuteu mairde toa

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Si cher que le monde lui fasse payer, la meilleure part de l'homme est encore de s'émouvoir et de sentir profondément  - Goethe -
avatar
Raykaza
Administrateur
Administrateur

Blop RP Creator
100 / 100100 / 100

Messages : 1076
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : dans les brumes de Yeun Elez

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant de l'espoir

Message par Freyath le Ven 2 Juin - 9:39

Aube.

Sûrement l’une des dernières que je passerai sous cette forme. Sûrement ne lui aurais-je pas encore tout enseigné quand je rejoindrai les Dieux. Mais qu’importe. Son intuition, sa sensibilité et son caractère de Blop feront le reste. Elle a l’ambition des princes et la stature des rois. Elle saura construire son monde, même sans moi. Et tant pis si certaines choses sont perdues, c’est le propre de tout ce qui existe et ce qui reste à créer.



Anthéa s’était levée plus tôt qu’à l’accoutumée. Je la trouvai à l’orée de la forêt, songeuse, tandis qu’elle regardait le soleil se lever.

Après dix ans de formation, de nuits partagées, de dangers affrontés et de larmes échangées, je savais qu’à cet instant précis, Anthéa , la plus puissante des Anciens, regardait son dernier jour arriver.  Je savais aussi qu’elle laissait derrière elle une apprentie encore trop jeune pour assumer le rôle qui lui était destiné. Moi, Freyath, fille de Farkan et Anéa, Ti Loup, protégée par le Blopidieu, j’allais une fois de plus perdre une protectrice. Mais elle m’avait enseigné que rien n’était vraiment perdu, qu’on pouvait, en écoutant bien les sons du Monde, reconnaître ceux des êtres que nous aimions. C’est comme ça que j’avais retrouvé la trace de mon Blopipapa, qui ne savait sans doute pas que nous étions si proches de lui. Mais Anthéa avait, je crois, fait exprès de m’en tenir éloignée.  

J’eus une pensée pour T i Noiseau, mon fidèle ami, qui avait fait la navette entre moi et Raykaza pendant mes premières années passée auprès d’Anthéa, puis était finalement parti dans un endroit que je ne pouvais sentir, un endroit caché même aux oreilles du Monde.

Je préparais le petit-déjeuner : un petit suprême de décoction de plantes et ses fleurs à la rosée du matin, accompagné de sa cuisse de grogneur que je dégusterais, je le savais, sous les yeux horrifiés d’Anthéa. Elle vint vers moi, et sans un regard pour mon savoureux met, elle entreprit de me parler. Enfin, quand je dis parler,  penser serait pus juste. Et moi de lui répondre sur le même mode.
Le Monde est fait de vibrations. Lorsque nous pensons, chaque vibration change, et le Monde avec elles. Si nous écoutons, nous pouvons entendre ce que nous désirons, tant que l’on sait percevoir les infimes changements qui existent. La pensée n’est qu’un changement parmi d’autres, et entendre une personne penser est d’une simplicité confondante. Cette leçon  m’avait laissée comme un goût d’impossible la première fois que je l’avais entendue. Mais maintenant, rien ne me laissait douter de la possibilité de l’affaire. Et de tout le reste.

Anthéa pensait. Elle pensa toute la journée. Elle me répéta inlassablement ce que j’entendais depuis l’âge de onze ans. Elle répéta mentalement les gestes, les formules, les potions, les histoires, les mythologies… Tout.
A la fin de la journée  nous n’avions pas bougé de place. Elle s’apprêtait à me dire quelque chose de nouveau. Elle arrêta de penser puis me parla. Le son de sa voix était grave, profond, comme perdu dans le souvenir d’un mirage depuis longtemps disparu.

- Freyath. Toutes ces années je t’ai enseigné le Savoir des Anciens. Je ne t’ai rien appris, tu savais déjà tout. Seuls les mots Aereens ont été posés sur tes connaissances. Farkan et Anéa avaient déjà bien entamé ta formation comme tu le sais, et je n’ai fait que t’apporter que ce qu’il y avait autour de l’essentiel.  A présent  il ne me reste qu’à te donner une dernière chose. Lorsque tu as quitté Raykaza, tu as eu une vision. Jamais tu ne m’en as parlé mais je sais que c’est ce qui t’a poussé à partir. Les Dieux t’ont envoyé à moi pour que je te forme et que je te conduise à ta vision. Cette nuit, avant que je m’éteigne, nous marcherons, et je te montrerai l’entrée de la grotte que tu as vue. Pour le reste, je ne peux que te laisser découvrir par toi-même.

Je détestais ce genre de phrase. Oui je te montre vite fait mais débrouille-toi pour trouver le reste. Merci. Sympa. C’est à cause de ce genre de choses que j’en étais venue à apprendre tout le bousin sur les vibrations du monde. A cause de ça que j’avais appris à lire dans les étoiles, à préparer des potions d’invisibilité, à apprendre des tas d’histoire sur les étrangers venus d’une autre terre, sur le Blopidieu qui-en-fait-existe-mais-n’existe-pas-faut-pas-croire-tout-ce-que-cette-espèce-de-tortue-difforme-t’a-raconté.  

Toujours est-il qu’Anthéa se tut pour la dernière fois et  se leva simplement pour me montrer où était la grotte. J’entrepris alors le début de mon vrai voyage.

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

"Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit.
La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien.
Rien que moi."

- Litanie Bene Gesserit-
avatar
Freyath
Modérateur
Modérateur

Aereen
100 / 100100 / 100

Messages : 332
Date d'inscription : 13/07/2014
Age : 24
Localisation : Là où je peux être tranquille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant de l'espoir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum